« Rêves de Venise », une nouvelle exposition à l’Institut Culturel

Affiche de l'exposition "Rêves de Venise"Je suis ravi de vous présenter la nouvelle exposition de l’Institut Culturel Bernard Magrez, Rêves de Venise, qui invite à une promenade en images et en symboles au cœur de la cité intemporelle des arts. Rendez-vous au Château Labottière du 23 mars au 21 juillet 2013.

A travers une quarantaine d’œuvres, peintures, vidéos, sculptures, photographies et installations – cette cinquième exposition offre un voyage exceptionnel dans les émotions et la raison de Venise. C’est un peu mon Rêve de Venise et j’espère que cela sera aussi le vôtre.

Venise, synonyme d’émerveillement, cité de l’art et de l’architecture, est une ville à part, en totale déconnexion avec le monde extérieur. Elle est à la fois à part et familière. Je me sens proche de Venise, on y côtoie des univers familiers que l’on retrouve dans les romans ou les films, à travers la vie de Casanova, ou les livres de Donna Leon ou de Pasolini. J’y retourne dès que j’en ai l’occasion et je ne manque pas d’aller à la Basilique San Marco dans le but d’admirer la Pala d’Oro et sa matière divine, l’Or, qui relie la cité des arts à la cité du divin, et offre le splendide spectacle d’être par moment, un centre du monde !

Cette exposition s’ouvre avec une intervention surprise de l’artiste JR qui, à sa manière, a interrogé l’esprit du lieu – ma propriété du Château Labottière datant de 1773 – pour en faire sortir une image inédite : celle d’un Arlequin invitant dans un gravure du XVIII° siècle aux « Apprêts de Tivoli »… Je suis heureux que l’Institut culturel renoue ainsi avec la tradition d’un château de fêtes et d’émerveillement.

Retrouvez toutes les infos sur le site de l’institut ainsi que sur les médias sociaux Facebook et Twitter.

Articles en relation :

Share

 

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Mécénat, Évènements, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.


2 réponses à « Rêves de Venise », une nouvelle exposition à l’Institut Culturel

  1. Lorenzo dit :

    TraMeZziniMag, le site des Fous de Venise créé en 2005, premier magazine virtuel sur Venise en langue française se félicite de la tenue d’une exposition de cet acabit, près de 30 ans après la Première Semaine de Venise à Bordeaux qui avait réuni dans la métropole aquitaine des artistes contemporains, plasticiens, danseurs, comédiens, musiciens venus en compagnie du maire de Venise de l’époque à l’invitation de notre association sous le parrainage de Micheline Chaban-Delmas et le haut-patronage de Jacques Chaban-Delmas. Les vénitiens avaient suggéré lors de la réception au Palais Rohan d’un éventuel jumelage… C’était en 1985. TraMeZziniMag essaie, humblement depuis 2006 de maintenir cette flamme et réunit plusieurs centaines de visiteurs francophones chaque jour. L’exposition « Rêves de Venise » ne pouvait que remporter nos suffrages et nous réjouir !

  2. cloturat dit :

    Bonjour,
    Amoureuse de l’Italie et notamment de Venise figurant sur mon blog http://PASSIONS-OXYGENE.blog4ever.com que je vous invite à feuilleter, je vous avoue avoir été un peu déçue par l’exposition « rêves de Venise ».
    Certes, elle est originale mais peut-être que Venise méritait plus de profondeur et de diversité. Venise, c’est la vie des photographes, des peintres, des musiciens, des écrivains, des touristes. Mais Venise, ce n’est pas que les belles couleurs affichées sur tous les magazines, brochures, livres et sites internet. Venise, c’est aussi la pluie, l’eau sale, le froid. Ce côté un peu glauque, inquiétant, mystérieux que quelques rares écrivains évoquent dans leurs livres et dont quelques rares personnes osent parler.
    Opposer la brume de Venise, la pluie de Venise au soleil naissant ou éclatant de Venise, est un sujet qui aurait pu figurer dans votre exposition. Cela s’appelle présenter deux visages d’une ville et en parler autrement. Ce n’est qu’une idée ! Je ne suis qu’une autodidacte dans ce domaine !
    J’ai adoré la photo sur la place Saint Marco de Massimo Vitali, toutes celles de l’étage sans oublier la composition de Jean-François Rauzier mais je suis restée un peu sur ma faim !

    Ceci ne m’empêchera pas de suivre toutes les manifestations qui se dérouleront dans ce magnifique lieu et de saluer toutes vos initiatives.

    Avec mes sincères salutations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>