Au fond d’un tiroir

Vous savez, j’ai depuis quelques temps maintenant cette habitude, qui peut surprendre.
A l’approche des vendanges, je range mon bureau.

Les vendanges au Château Pape Clément ont démarré et moi depuis hier je trie, je classe, je range et bien évidemment je jette.

Mais pourquoi tout ce rangement me direz-vous ? Simplement car durant cette période cruciale et si particulière des vendanges, je déserte mon bureau pour être avec les vendangeurs, au plus près des tables de tri.
Ainsi je m’assure que tout se passe bien.
Il m’est même arrivé il y a quelques années de trier les raisins mais ça, c’est une autre histoire.

mon-premier-vol-transatlantique
C’est donc en faisant mon « ménage », qu’au fond d’un de mes tiroirs je suis tombé sur cette photo.
Que de souvenirs !
Cette photo a été prise en 1962 sur le tarmac de l’aéroport d’Orly alors que nous nous apprêtions à monter dans un Super Constellation d’Air France direction les Etats-Unis, la ville de New York.
Mon premier voyage transatlantique !

Bien évidemment, avant de monter dans cet avion, je m’étais renseigné sur les Etats-Unis d’après-guerre, les modes de consommation des américains et sur ces magasins qui annonçaient l’arrivée des grandes surfaces alimentaires d’aujourd’hui.
Mais toutes mes lectures n’ont pas suffi à masquer mon étonnement devant une telle abondance de produits, il y a avait de tout et à tous les prix.

New York, une halte avant la « Valley »

En effet, après quelques jours à New York, nous sommes repartis direction Napa Valley en Californie.
Là-bas, j’ai pu découvrir une région vallonnée, au climat méditerranéen, regroupant pas moins de 340 vignobles qui utilisent plusieurs cépages dont le cabernet sauvignon, le chardonnay, le pinot noir et le merlot.
Pour visiter quelques-uns de ces 340 vignobles, nous avions loué deux Chevrolet Bel Air Cabriolet.
C’était autre chose que la Peugeot 402 qui ne dépassait pas le 98km/h, que j’avais à la maison !
Sur le vol du retour, je ne pouvais m’empêcher de repenser à ces vins. J’ai été surpris par un terroir, un savoir-faire, et une qualité.
Ces vins de Napa Valley sont des vins nobles, à la robe d’un rouge pourpre exprimant pleinement les qualités de leur terroir.
Si ce n’est pas déjà fait, je vous invite vivement à les découvrir.

Articles en relation :

Share

 

Cette entrée a été publiée dans Histoire, Ma philosophie, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.


4 réponses à Au fond d’un tiroir

  1. Hugonneau Beaufet dit :

    Un tout petit détail monsieur, cet avion n’est pas un « Super Constellation ».
    Cordialement.

  2. Hugonneau Beaufet dit :

    Un Boeing 707, je pense…

  3. Bernard Magrez dit :

    Monsieur, le moins que l’on puisse dire c’est que vous avez l’œil !
    Vous avez certainement raison, j’ai dû me tromper.
    Mais lors de la rédaction de cet article, le souvenir du Lockheed Super Constellation et de ces 4 moteurs à hélices est remonté à la surface, vous savez c’était il y 40 ans.
    Je pense qu’il y a prescription maintenant.

  4. Hugonneau Beaufet dit :

    Bonjour monsieur,
    je n’ai pas beaucoup de mérite, étant professionnel de l’aviation, et vous avez raison, le « Super Constellation » est un tel avion!… Il me parait normal qu’il frappe les esprits…
    Par ailleurs, je vous demande de pardonner cet remarque qui nous détourne du vrai sujet de votre article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>